Site officiel du Syndicat Français des Spécialistes en Orthodontie
Accès Agora Adhérents SFSO

affiche campagne webinterfimo_banniere092016

Orthodontie France 2

18 décembre 2013

Get the Flash Player to see this player.
Archives

Devenir orthodontiste libéral

Devenir orthodontiste libéral : maîtriser son destin

Le praticien libéral est aujourd’hui assimilable au dirigeant d’une TPE : il anime un outil de travail et dirige une équipe, au service de ses patients. Il peut s’associer, recruter des collaborateurs, décider de l’aménagement de ses locaux : il est maître de son destin.

Aujourd’hui, s’installer en libéral après ses études ou bien après une période en centre de santé ou en CHU est un rêve qui n’est pas inaccessible loin de là, des solutions existent pour le réaliser en sécurité, même sans apport personnel.
La reprise d’un cabinet existant est la voie la plus simple pour s’installer :

  • existence d’une patientèle qui permet de travailler immédiatement (idéalement en prévoyant une période de collaboration avec le praticien cédant) ;
  • existence d’un historique comptable qui permet d’élaborer un business plan fiable et de faire appel à un financement pour le rachat du cabinet ;
  • présence du matériel et des équipements ;
  • présence d’une équipe technique qui connait les locaux, l’équipement et les patients.

En bref, la reprise permet de s’installer à son compte sans s’exposer aux risques d’une nouvelle installation (incertitude sur la patientèle, coût et complexité de la création d’un cabinet complet).
Les financements sont accessibles, notamment auprès de notre partenaire Interfimo, le financier des professions libérales. Interfimo peut intervenir pour financer la reprise d’un cabinet, la mise à niveau ou bien encore la mise aux normes des équipements et des locaux.

 

https://www.interfimo.fr/
Par ailleurs, le SFSO, dans sa démarche pour aider à la transmission des cabinets, met à la disposition des confrères souhaitant céder leur cabinet son service d’annonces, pour organiser un marché qui soit le plus fluide possible. Par ailleurs, les confrères souhaitant reprendre un cabinet mais ne trouvant pas de proposition leur convenant sont invités à prendre contact avec le syndicat pour organiser, à titre gracieux, une recherche plus personnalisée.

 

Annonces