Site officiel du Syndicat Français des Spécialistes en Orthodontie
Accès Agora Adhérents SFSO

affiche campagne webinterfimo_banniere092016

Orthodontie France 2

18 décembre 2013

Get the Flash Player to see this player.
Archives

ETUDE IPSOS: EUROPEAN POST GRADUATE ORTHODONTIE STUDENTS

Les importantes mutations auxquelles sont soumises notre cycle d’étude en spécialisation amènent comme tout changement espoir et crainte.
Dans cette période incertaine, il semble utile de regarder autour de soi et voir comment se passent les études d’orthodontie dans d’autres pays européens permettant d’élargir notre horizon. Voici le résumé de l’étude menée par EPSOS et présentée à Istanbul faisant la synthèse sur les cycles des études en orthodontie dans 23 pays européens. Les données ont été recueillies à partir d’un questionnaire rempli par plus de 300 étudiants venant de ces pays.

Données générales:

81 % des étudiants sont des étudiants à plein temps. La durée moyenne des études est de 3.3 ans. 64% sont salariés avec un salaire moyen d’environ 2000 euros. Le rapport du ratio nombre d’étudiants par rapport au nombre de formateur est de 2.4. 45% des étudiants sont titulaires d’un Master et 95% n’ont pas d’expérience de travail dans un autre pays que le leur. Enfin, 64% sont des étudiantes. ces éléments permettent d’établir un portrait type de l’étudiant.

Conditions dadmission aux études dorthodontie:

60% des étudiants estiment que leurs conditions d’admission sont clairement établies de façon «objectives» (ce qui constitue un chiffre relativement bas), dans 87% des cas il y a un entretien avec un jury et prise en compte du CV et des motivations. Pour 45% des cas, il y est également tenu compte de l’expérience clinique passée, dans 76% des cas, il y a un examen écrit. On peut mettre en parallèle le sentiment d’un manque d’objectivité dans l’admission par les étudiants et une admission après un passage devant un jury.

Condition de validation d’un diplôme:

Une quasi-totalité (97%) des validations de diplômes se font après présentation de cas cliniques. Egalement dans un grand nombre de cas (83%), il Y a présentation d’un mémoire de recherche et d’un examen écrit (81 %). On note donc une relative homogénéité pour la validation du diplôme de fin d’étude dans lequel peut s’intégrer le national du CECSMO.

L’évolution politique et sociale de l’Europe est telle qu’à terme on peut penser qu’il y aura un nivellement avec une harmonisation des cycles d’étude. Il est de notre responsabilité de tout faire pour que ce nivellement se fasse par le haut. En cette période de transition, nous devons peut-être faire preuve de créativité pour combiner l’excellence qui était dans le CECSMO et la clarté et la lisibilité que nous importe l’internat qualifiant.

Makaremi Masrour
Ambassadeur Français EPSOS

Vice-Président de la Commission Etudiante du SSFODF